Burn out : tout savoir sur ce syndrome

Fatigué(e), stressé(e), démotivé(e), vous n’avez plus envie de vous lever le matin pour aller travailler, et vous redoutez votre journée ? Vous faites peut-être un burn out. Pour tout savoir sur ce syndrome, On approfondi pour vous aujourd’hui ce syndrome de l’épuisement professionnel. Quelles en sont les causes et comment s’en sortir.

Le burn out, qu’est-ce que c’est ?

Une maladie ou un syndrome ?

Le burn out, épuisement professionnel en français, est un état d’épuisement physique, émotionnel et mental lié à une dégradation du rapport d’une personne à son travail. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (l’OMS), il se caractérise par « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ». La personne victime d’un burn out se sent complètement « vidée » de ses ressources. Elle ne trouve plus d’énergies autant physiquement que psychiquement. Le burn out n’est pas une maladie mentale mais un syndrome : un ensemble de symptômes qui va dégrader la personnes qui en est victime.

Attention à ne pas confondre le burn out avec la dépression. Même si les symptômes se rapprochent beaucoup, le burn out s’exprime en premier lieu à la sphère professionnelle. La dépression, qui est un trouble mental, s’exprime dans tous les aspects de la vie. Celle-ci nécessitera un traitement plus long et important.

Qui peut être concerné par le burn out ? 

Le burn out frappe autant les femmes que les hommes et concerne tous les métiers. En particulier ceux qui demandent un engagement professionnel important. Le terme « burn out » était réservé dans les années 1970 au corps médical, pour les médecins ou les infirmiers. Mais aussi aux travailleurs sociaux et aux enseignants. Nous savons désormais aujourd’hui que tous les travailleurs – de l’ouvrier au chef d’entreprise – peuvent être exposés au burn out.

De nos jours, il constitue la première cause d' »invalidité de longue durée »,une absence au travail prolongée. Ce syndrome du burn out n’apparaît pas du jour au lendemain. Le travailleur se trouve depuis un certain temps en stress chronique par rapport à son travail. C’est une accumulation d’éléments négatifs qui va amener la personne, un moment, à ne plus parvenir à faire face.

Quels sont les symptômes du burn out ?

Les symptômes ? Ils varient selon les personnes mais peuvent être nombreux. Tout d’abord, ce syndrome se caractérise par des troubles du sommeil qui vont conduire à une fatigue chronique qui ne pourra s’estomper par un week-end de repos. Les personnes souffrant de burn out mettent parfois plusieurs mois à se remettre de cette période difficile. Une dévalorisation de soi se fait remarquer, car la personne ne se sent plus à la hauteur des attentes demandées par son travail. Un comportement négatif et dur, proche de la dépression, apparaît chez le travailleur.

Le sentiment de perte de contrôle, des tensions nerveuses, ainsi que des tensions musculaires apparaissent au niveau du dos et de la nuque. Une humeur triste et un manque d’entrain. Un comportement parfois agressif envers les autres. Les médecins constatent surtout une baisse de motivation et une forte dévalorisation de soi et de ses compétences professionnelles. En effet, à son travail, la personne aura beaucoup plus de mal à prendre une décision du fait qu’elle doute beaucoup d’elle-même. Elle aura également du mal à se concentrer et se sentira seule.

Le burn out reste donc un syndrome inquiétant. En effet, d’après un rapport de l’Agence Européenne pour la Santé et la Sécurité au Travail paru en 2009, en Europe, 1 cas sur 2 d’absentéisme au travail est causé par le stress chronique.

Quelles sont les causes du burn out ?

Il faut savoir que les causes du burn out sont nombreuses. Surtout, elles évoluent avec les codes du monde du travail.

1 – La charge de travail trop importante

Souvent, la charge de travail ou les exigences demandées par son patron sont très importantes, parfois trop ambitieuses pour vous. Celles-ci sont la principale cause de stress au travail et la cause la plus importante de burn out. Pour éviter cela, n’hésitez pas à rappeler à vos supérieurs vos capacités et leurs expliquer que les tâches demandées ne sont pas réalisables dans des conditions de travail corrects et saines. Malheureusement, un trop grand nombre de travailleurs « tirent sur la corde » pour tenter d’atteindre les objectifs demandés, jusqu’à y mettre leur santé en péril

2 – Un travail qui ne vous intéresse pas 

Eh oui, vous lever tous les matins pour un travail que vous trouvez monotone, répétitif, avec parfois la non possibilité d’évoluer, est une autre grande cause de burn out. Si vous ne trouvez pas d’intérêt à votre travail, pensez vivement à le changer. Plus facile à dire qu’à faire, c’est vrai. Mais parfois certaines décisions changeront votre vie et préserveront avec, votre santé physique comme mentale !

3 – Des horaires qui ne vous correspondent pas

Nombreux sont les travailleurs de nuit, les personnes avec un emploi du temps cyclique et non hebdomadaire comme les pompiers ou la police. Mais aussi les travailleurs des jours fériés. Ces horaires particuliers ne sont pas adaptés à votre vie sociale ou familiale et il vous est difficile d’y trouver votre compte. En effet, vivre la nuit et dormir le jour empêche de profiter pleinement de sa famille et de ses amis. Ceux-ci étant une source de stress importante, ils sont une cause de burn out.

Enfin, d’autres causes sont également possibles : la mauvaise organisation avec des missions imprécises et donc difficiles à réaliser, des demandes contradictoires ou une mauvaise communication. Des mauvaises relations au travail avec ses supérieurs ou ses collègues, jusqu’à l’absence de reconnaissance pour son acharnement au travail sont de multiples causes qui peuvent entraîner un burn out.

Burn out : tout savoir sur ce syndrome

Femme se tenant la tête / David Garrison

Comment sortir de cette mauvaise phase ?

Bien que le burn out ne soit pas considéré comme une maladie mentale, il se soigne ! Sachez que ce syndrome ne disparaît pas de lui-même. Le traitement du burn out se concentre principalement sur la réduction du stress, et l’apprentissage de nouvelles habitudes qui veillent à développer davantage de résilience. C’est-à-dire la manière à prendre acte de l’événement traumatique et de se relever.

Les trois étapes pour se sortir d’un burn out :

1 – S’informer pour identifier les symptômes

Il est en effet essentiel de savoir faire le point sur sa vie actuelle et identifier les possibles symptômes du burn out. Mieux comprendre sa situation, notamment professionnelle, et identifier ce qu’il ne va pas. Ou, tout simplement ce qui est source de stress. Vous obtiendrez donc en premier lieu une meilleure compréhension de votre vie actuelle mais aussi de vous-même. Un arrêt de travail pour une certaine période est le plus souvent nécessaire. 

2 – Consulter un thérapeute

Le burn out étant un syndrome difficile à en sortir rapidement, une aide est ici primordiale. Le professionnel, un psychologue ou un psychothérapeute, vous aidera à « observer quand vous éprouvez moins de stress et essayer de mettre en pratique cette connaissance afin de diminuer votre niveau de stress général. » selon Mes15minutes. Pensez, à côté de ces séances avec le thérapeute, à vous détendre, à prendre du bon temps. C’est aussi important pour votre corps comme pour votre esprit qui a beaucoup souffert.

3 – Le retour au travail

Lorsque vous irez mieux, vous appliquerez de nouvelles habitudes et commencerez à entreprendre de nouvelles activités progressivement. Tout ceci afin de retrouver votre quotidien « normal ». « On a besoin de retourner travailler pour guérir » explique la psychologue Catherine Vasey pour Les pros de la petite enfance. « Lors de l’entretien préalable à la réintégration, avec son chef direct ou la direction, aborder un éventuel aménagement du cahier des charges pour respecter un retour progressif, en fonction de son évolution. »

Maintenant que vous en savez plus sur ce syndrome de l’épuisement professionnel, n’hésitez pas à en parler autour de vous ! De plus, comme dit si bien le dicton « mieux vaut prévenir que guérir ! », pensez à prendre du temps pour vous. À vous relaxer quand le stress commence à vous envahir. Le bien-être est source de bonheur !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s